Ambre : Pouvoirs, Vertus et Bienfaits

Articles similaires

L’ AMBRE : OR DE LA BALTIQUE ET BIJOUX DES MERS.

Qu’est-ce-que l’Ambre ?

L’ambre est une résine végétale fossile datant de plus de 30 millions d’années contenant souvent des inclusions (plantes, insectes).

L’ ambre n’a pas de système de cristallisation, c’est une substance amorphe.

La polymérisation des résines naturelles en ambre n’est pas systématique mais le processus nécessite toujours la chaleur, la pression, l’environnement (contact avec l’eau salée par exemple) et la durée (plusieurs millions d’années).

A ne pas confondre avec l’ambre gris, sécrétion du cachalot utilisée dans l’industrie du parfum.

D’ou vient son appellation ambre ?

Les Grecs l’appellait « electron » (qui resplendit) en raison de sa couleur jaune doré mais aussi parce l’ambre s’électrise lorsqu’on le frotte avec un tissu, attirant ainsi les corps légers.

Les Romains le dénommèrent « succin » du nom de certains pins (Pinus Succinifera) dont il exsude.

Mais l’ambre doit son nom actuel à l’arabe « al anbar ». Ceux-ci en firent un commerce prospère dans toute la civilisation méditerranéenne.

Le nom vient également de sa propriété à s’enflammer facilement (en allemand Bernstein : pierre qui brûle).

Des origines et symboliques très lointaines

Connu dès les premiers temps de l’humanité, l’ambre du fait de son éclat, était utilisé pour confectionner des objets rituels (disque solaire, amulette…). Egalement appelé « or du Nord », l’ambre a été la première gemme utilisée par l’homme pour se parer.

Brûlé comme encens pour honoré les Dieux, il servait également de monnaie d’échange contre du bronze et de  l’ivoire.

Chez les Gaulois, il rentrait dans la composition de certain collyres.

Les légendes associent souvent les larmes à la formation de l’ambre.

Pour les Chinois, l’ambre de Birmanie est la pétrification de l’âme du tigre mort, donnant ainsi force et courage.

meilleure ambre pouvoir bienfait vertu

Quelles sont les propriétés et vertus de l’ambre ?

L’ambre a de grands pouvoirs curatifs, le porter développe un champ électrique bénéfique. Il instaure le calme en luttant contre la fatigue et les angoisses.

Faire porter un collier d’ambre aux bébés les préserve des rougeurs et des irritations dermiques, et rend moins douloureuse la pousse des dents. On lui prête également la vertu de prévenir les maux de gorge.

Les moines tibétains utilisent des chapelets d’ambre car ils favorisent la concentration.

Quelles sont les inclusions visibles dans l’ambre ?

L’ambre s’étant solidifié à l’air, il est normal qu’on y trouve des bulles. Il contient également des débris végétaux (brindilles, feuilles, pollens) et plus rarement – et très recherché – des insectes pris au piége de cette résine.

Autre particularité fréquente dans l’ambre transparent, une sorte de nuée d’éclatements légers appellés « feuilles de nénuphars ».

Par l’intermédiaire de l’ambre qui a conservé en lui ces pièges intacts, les scientifiques ont pu connaître les formes de vie (faunes et flores) présente sur terre il y a plusieurs millions d’années.

Faut-il purifier et recharger l’ambre ?

Non, cela est inutile puisque l’ambre n’est pas cristallisé. Il demande uniquement un essuyage doux. Attention, l’ambre n’aime pas le parfum et l’alcool qui le ternissent.

Quels sont les principaux gisements d’ambre dans le monde ?

L’ambre se trouve généralement en nodules cependant il est parfois possible d’en trouver en blocs allant jusqu’à une dizaine de kilos.

En dehors de l’Afrique, tous les continents recèlent de l’ambre qui date de toutes les époques géologiques.

Mais la quasi-totalité de l’ambre actuellement commercialisé provient de la Baltique (35 à 50 millions d’années) et de la République Dominicaine (25 à 35 million d’années).

L’ambre de la Baltique fut la propriété exclusive des chevaliers Teutoniques dès 1229.

Les « lois de l’ambre » étaient draconiennes : interdiction de se promener sur les plages sous peine de pendaison et supplice de la roue pour tout contrebandier d’ambre brut.

De nos jours, l’ambre se trouve le long des côtes de Samland, près de Kaliningrad (Russie).

Dans cette zone il y a aussi bien l’ambre marin que l’ambre de carrière.

Le premier est littéralement arraché du fond de la mer par l’action érosive des vagues et transporté sur des distances considérables pour échouer sur les côtes de la mer Baltique, de la Suède, du Danemark et de la Pologne.

L’ambre de carrière qui représente 90% de la production s’extrait lui principalement à Palmnicken, sur la Baltique.

L’ambre de Saint Domingue découvert lors du second voyage de Christophe Colomb aux Indes est d’une extraction difficile de part sa situation géographique. Son exploitation est essentiellement artisanale et depuis 1979 il est interdit d’exporter de l’ambre dominicain brut.

Une découverte exceptionnelle et très récente en République Dominicaine : l’ambre bleu de qualité gemme.

Quelles utilisations en bijouterie et décorations pour l’ambre ?

L’ambre du fait de sa faible dureté se taille, se lime et se tourne facilement.

On le polit sur une meule de plomb avec de la pierre ponce et de l’eau.

Il peut être taillé en goutte ou en poire, en sphère, en barillet lisse ou facetté, en cabochon rond ou ovale.

Sa faible densité (1 à 1,10) permet la réalisation de bijoux et parures relativement volumineuse (très léger, l’ambre flotte sur l’eau salée).

Dès le Moyen Age, il fût utilisé en placage lors de la fabrication d’autels portatifs.

L’une des salles du palais de Tsarkoïe Selo à St Petersbourg est entièrement plaquée d’ambre.

Quelques morceaux d’ambres célèbres

L’ambre insectifère fut recherché dès le XVIème siécle : en 1623, le pape Urbain VIII possédait un morceau d’ambre contenant trois abeilles.

Le British Museum expose un bloc d’ambre birman de plus de 15kg et le Musée de Berlin possède un bloc de plus de 20 livres (9,7 kg).

Le mystère de la chambre d’Ambre 

Depuis soixante-dix ans, la Chambre d’ambre fait rêver les chasseurs de trésors du monde entier. Volé par les nazis en 1941, ce sublime ensemble de panneaux d’ambre sculptée qui ornait autrefois les murs d’une chambre du palais Catherine en Russie a disparu.

Fabriquée à Berlin sur une commande de Frédéric-Guillaume Ier de Prusse, la Chambre d’ambre a été offerte au tsar Pierre Ier de Russie au début du XVIIIème siècle. 

La Chambre d’ambre sera principalement exposée au palais Catherine, à Tsarskoïé Selo, désormais connue sous le nom de Pouchkine, et située dans les environs de Saint-Pétersbourg.

Quand les nazis dérobèrent l’ensemble de panneaux d’ambre en octobre 1941, ils l’expédièrent en pièces détachées réparties dans 28 caisses vers la ville allemande de Königsberg, exposée au public pendant deux ans et demi, puis à nouveau démontée et stockée dans un lieu tenu secret par crainte des bombardements. Depuis elle reste introuvable.

La chambre existe et se trouve actuellement en Russie. Mais ce n’est pas la chambre originale. Le consortium allemand Ruhrgas a financé la nouvelle Chambre d’Ambre pour plusieurs millions d’euro et l’a redonnée à  la Russie en 2003. Les travaux pour reconstruire cette chambre quasiment à l’identique (les artisans ont utilisé les rares sources photographiques et les plans de l’époque pour reproduire cette merveille) ont duré 30 ans.

Quelques caractéristiques gemmologique de l’ambre

Famille : résine végétale fossile

Couleur : jaune miel clair à rouge brun (souvent jaune ambré)

Dureté : 2,5 à 3

Cristallochimie : C10 H16 O(H2S) chaînes hydrocarbonnées aromatiques

Cristallographie : amorphe

Signes astrologiques de prédilection de l’ambre

Lion, vierge, gémeaux

Ces informations en lithothérapie vous sont données à titre indicatif et ne sont pas exhaustives.

En aucun cas, elles ne peuvent se substituer à un diagnostic ou à un traitement médical.

La responsabilité de cailloux-shop.com ne saurait être engagée en aucune façon par les utilisateurs.

Autres articles à découvrir

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A découvrir